Blog le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Triathlon DO au triptyque de La Gileppe Trophy

Triathlon DO au triptyque de La Gileppe Trophy

Je participais ce weekend à un triptyque, ensemble de 3 courses sur 3 jours. Au programme, il y avait donc un jogging vendredi soir, un duathlon le samedi matin et nous terminions avec un triathlon DO le dimanche!

Je vous livre ici le compte rendu du triathlon de dimanche et ce que j’ai appris durant ce weekend de compétitions bien chargé mais riche en expériences et en apprentissages.

C’est parti pour…

Le triathlon DO au triptyque de La Gileppe Trophy :

 

Transcription texte de la vidéo :

 

Bonjour les amis et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de blog-le-triathlon.com!

Je voulais revenir vers vous pour vous parler un petit peu de la dernière course de ce fameux weekend du triptyque de la Gileppe… En fait hier, c’était donc le triathlon distance olympique de la Gileppe avec des distances de 1,5 km de natation, 46 à vélo et enfin 10 km de course à pied.

Comme c’était la dernière course du weekend, après le jogging du vendredi et le duathlon du samedi, j’avoue que la course était assez difficile. Les jambes étaient lourdes et j’avais déjà des courbatures avant même de commencer la course… donc on va dire que les conditions idéales n’étaient pas au rendez-vous. Mais voilà j’ai pris le départ avec grand plaisir parce qu’il faisait encore une fois de plus superbe et puis j’avais pas mal d’amis de mon club qui étaient présent sur la course donc il y avait de quoi être heureux d’être au départ de cette journée

La natation :

Pour revenir un petit peu sur la course, tout simplement, départ de la natation assez calme. Même si c’était un peu la bagarre dans l’eau, moi je me suis plutôt posé, je suis parti sur un rythme peu élevé pour ne pas me fatiguer trop avant le début de cette grosse journée. Puis assez vite, je me suis retrouvé un petit peu seul dans l’eau donc je n’étais pas trop dans la bagarre, ça m’a permis de poser ma nage, de pouvoir nager tranquillement sans trop m’essouffler et surtout en évitant les coups, je pense que c’est le principal durant la natation. Pour ce qui est des chronos, je pense que je sors de l’eau en 27’30, quelque chose comme ça… Ce n’est pas une natation extraordinaire mais ça convient plus ou moins à mon niveau actuel par rapport à mes entraînements.

Le vélo :

Ensuite, on passe à la partie vélo où j’ai pris les choses relativement calmement. Je sentais que ça tirait déjà dans les jambes dès les premiers kilomètres donc je n’ai pas trop forcé pour éviter les crampes. J’ai donc pensé à bien m’hydrater, à bien m’alimenter sur le vélo et surtout à faire tourner les jambes. Mais par contre, forcément, si je tourne les jambes, il n’y a pas énormément de puissance… je n’ai pas trop mis les Watts hier durant la course donc le temps à vélo n’est pas extraordinaire. Je pense que je mets 1h34 sur le vélo ce qui me fait perdre énormément de places mais bon ce n’est pas grave, ce n’était pas l’objectif du jour de faire un gros vélo. Le but était d’arriver en forme pour la course à pied!

La course à pied :

Là-dessus, je suis assez content parce que sur la course à pied, j’effectue en fait mon meilleur chrono sur 10km lors d’un triathlon puisque je termine la course à pied en 36’30. Un super chrono! En plus, je démarre la course à pied sur un rythme assez élevé en espérant tenir le plus loin possible, puis au final, je remarque dans les derniers kilomètres que les sensations sont excellentes et cela me permet d’accélérer donc je fais la deuxième partie du 10km plus rapide que la première partie. Extra!

 

Et aujourd’hui, pas trop de courbatures donc finalement l’enchaînement a été assez bon… En plus de cette course, je voulais souligner l’organisation de la course qui a vraiment été extra durant les trois jours! Franchement, je me suis bien senti, à l’aise et puis c’était l’occasion de rencontrer d’autres athlètes sur différentes disciplines donc c’est vraiment une superbe expérience! C’est la première fois que je participe comme ça à 3 courses d’affilée en 3 jours mais c’est vraiment à vivre et je vous conseille franchement de participer à ce type d’événement l’an prochain ou ailleurs si ça se fait proche de chez vous.

Ce que j’ai appris grâce à ces courses :

Sinon, comme j’ai l’habitude de le faire les derniers temps, je vous partage toujours 3 choses que j’ai apprises grâce à ce triathlon. Ici c’est plus que sur ce triathlon, c’est vraiment sur le weekend…

1. La première chose que j’ai apprise c’est tout simplement que le duathlon est vraiment l’épreuve la plus dure! Même si les distances n’étaient pas très longues, c’est vraiment traumatisant pour le corps d’enchaîner course à pied, vélo et puis de nouveau la course à pied. Ça laisse de grosses traces pour le lendemain. Donc je pense que le triathlon a été assez dur à cause du duathlon. Donc franchement si vous voulez progresser et si vous voulez vous confronter à un nouveau type d’effort n’hésitez pas à essayer le duathlon parce que c’est costaud et « chapeau » à tous ceux qui ont fait du duathlon leur discipline première parce que c’est vraiment difficile.

2. La deuxième chose, ça a été assez marrant mais durant le weekend, que ce soit pendant le duathlon ou durant le triathlon, j’ai entendu régulièrement des pneus ou des boyaux exploser dans l’air de transition, avant le départ ou pendant la course. Donc voilà s’il y a bien une petite chose que j’ai apprise, c’est qu’il ne faut pas exagérer au niveau du gonflage, en tout cas ne pas trop surgonfler ses pneus ou ses boyaux parce que le petit gain qu’on va gagner avec un petit peu de pression en plus, vous pourriez nettement les perdre à cause d’une crevaison ou d’un pneu éclaté. Puis surtout le stress que ça peut engendrer quand on vous appelle au micro et qu’on vous dit que votre pneu a explosé 2 minutes avant le départ! Il faut toujours faire attention à cela… C’est peut-être une des choses à retenir de ce week-end.

3. Et puis la troisième chose, c’était durant la natation. Au début, c’était pas mal « baston » dans l’eau. Et j’étais pas mal ennuyé durant ma respiration ; j’avais peur qu’on m’arrache mes lunettes. Donc finalement, ce que j’ai fait – comme je m’entraîne souvent en respirant des deux côtés – j’ai tout simplement respiré à chaque fois du côté où il n’y avait personne ; du côté où il n’y avait pas de bras, pas de jambes, pas trop de remous. Donc de un, ça me permettait de ne pas avoir trop d’eau dans la bouche quand je voulais respirer et puis en plus de ça j’évitais les coups dans les lunettes, j’avais une meilleure visibilité donc une natation moins stressante et plus agréable. Je pense que c’est quelque chose que j’essaierai d’appliquer aussi sur les autres triathlons : respirer du côté qui est plutôt libre. Ça facilitera grandement la nage.

Le triptyque :

Pour revenir sur le triptyque, mon objectif c’était de faire un TOP 10. À la suite du jogging du vendredi, comme c’était ma bonne discipline on va dire, j’étais 4e. Le lendemain après le duathlon, j’étais 6e. J’ai perdu quelques places vu que le vélo ce n’est pas trop mon fort. Et hier avec la natation et le vélo en plus , j’ai encore perdu quelques places. Mais au final, je termine 10e au classement général de ce triptyque. Donc voilà le contrat est rempli pour ce weekend. Je suis ravi et pourquoi pas peut-être retenter l’expérience l’année prochaine ou dans les années à venir pour voir si je peux essayer de viser mieux qu’un TOP 10.

C’était la dernière chose que je voulais vous partager de ce weekend. Je vous invite à vous abonner sur la chaîne Youtube pour être directement mis au courant des dernières choses qui vont sortir sur le blog et dans les vidéos. Je vous prépare pas mal de surprises pour les semaines à venir. Soyez attentifs sur la chaîne et n’hésitez pas à partager si les vidéos que je tourne vous plaisent. Aujourd’hui il fait de nouveau beau, je vais en profiter, c’est congé. Je vais aller rouler un petit peu – faire un petit « décrassage » des jambes – et terminer la journée avec une petite natation en piscine à l’extérieur. Je vous dis à très bientôt et…

Célébrons la magie du triathlon 🙂

Name of author

Name: Francois Kartheuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *