Blog Le Triathlon

Comment débuter et progresser en triathlon

Home » Syndrome de l’essuie glace : que faire?

Syndrome de l’essuie glace : que faire?

Salut les triathlètesSourire

Dans l’article précédent, nous avons vu ce qu’était le syndrome de l’essuie glace. Donc si vous ne savez pas vraiment ce que c’est je vous invite à cliquer ici pour aller voir cet article.

Ici, nous allons maintenant voir ce que vous pouvez faire pour guérir de cette pathologie puisqu’étant diplômé en kinésithérapie je sais exactement de quoi il s’agit.

Syndrome de l’essuie glace : que faire?

syndrome de l'essuie glace que faire

 

Juste avant de commencer, j’aimerais faire un petit rappel sur le traitement des blessures : ce n’est pas en forçant que vous allez guérirClignement d'œil!

Essayez plutôt de vous concentrer sur les différentes solutions que je vais vous donner dans l’article mais, sincèrement, évitez de continuer à pratiquer votre sport comme si de rien n’était…

 

Contre le syndrome de l’essuie-glace, il y a 4 types de traitement :

 

Les médicaments

En tant que kiné, ce n’est évidemment pas le premier que je recommande car le problème du traitement médicamenteux, dans ce cas, c’est qu’il va s’occuper de la douleur mais il ne traitera pas vraiment la cause de la tendinite du TFL. Or cela doit être l’objectif finalSourire!

Il peut cependant permettre de diminuer les douleurs avec des anti-inflammatoires ou des infiltrations.

 

La mésothérapie

C’est une forme de traitement par médicaments mais je la mets à part car c’est une technique très souvent utilisée pour le syndrome de l’essuie glace et avec laquelle on peut peut vraiment obtenir de très bon résultats (selon les cas).

 

La chirurgie

On l’utilise en dernier recours donc je ne vais pas m’éterniser sur les différents types de chirurgie rencontrés…

 

La kinésithérapie

Je la recommande car, en fonction de la spécialisation de votre kiné et celle d’autres professionnels de la santé (podologue et posturologue), vous pourrez traiter la cause première de votre syndrome de l’essuie glace.

 

– Repos

Avant d’aller un peu plus loin sur le traitement par kinésithérapie, le premier principe que vous pouvez déjà appliquer c’est le repos (minimum 2 semaines)! L’avantage en triathlon, c’est que si vous ressentez uniquement cette douleur en course à pied vous pouvez toujours vous entrainer en natation et à vélo mais évitez tout ce qui est exercices de force à vélo et la brasse en natation…

 

– MTP

Pour le traitement kiné, vous allez avoir droit à du MTP (massage transversal profond) qui est une technique de massage spécifique! Elle peut être très douloureuse mais elle a vraiment de bons effets sur la tendinite du TFL. Durant vos séances vous allez voir comment votre kiné la pratique et peut-être qu’à l’avenir vous pourrez le faire vous-même mais sachez que c’est une technique assez spécifique et qu’un professionnel sera mieux formé sur la manière de la faire.

 

– Cryothérapie

La deuxième technique est la cryothérapie. C’est la thérapie par le froid! Appliquée selon le matériel du kiné, on peut toutefois utiliser de la glace et vous pouvez le faire à la maison Prenez, par exemple, un petit cube de glace et appliquez-le directement sur la face externe du genou à l’endroit de la douleur. Attendez que le glaçon soit fondu, tout simplement (4-5 minutes)… Vous pouvez le faire 3 à 5 fois par jour en espaçant de quelques heures les applications du glaçon.

 

– Electrostimulation et ultrasons

Ce sont des techniques de thérapie physique que vous rencontrerez peut-être chez votre kiné. Je vous rassure tout de suite, ce sont des noms un petit peu barbares mais vous ne ressentirez pas de douleurClignement d'œil

 

– Etirements

Petit à petit, vous intègrerez des étirements à votre rééducation. Je vous conseille de ne pas vous étirer durant la phase très douloureuse de l’inflammation mais plutôt de les incorporer dans votre rééducation par la suite.

 

– Travail postural

Puis en fonction de la spécialisation de votre kiné vous travaillerez peut-être sur votre posture, sur les chaînes musculaires, etc. Il y a effectivement plusieurs techniques spécifiques qui dépendront de votre kiné et de votre cas personnel.

 

Pour conclure je voudrais revenir sur un point essentiel! C’est sur le fait de corriger la cause de votre syndrome de l’essuie glace. Parce que si vous n’allez pas à la base de votre problème, si vous ne corrigez pas la cause principale, même si la douleur passe, vous risquez d’avoir des récidives dans le temps… Dans ce cadre-là je vous conseille également d’aller voir un podologue et un posturologue qui pourront user d’autres techniques pour vous aider à corriger cette cause première comme par exemple, en utilisant les semelles correctrices orthopédiques. Mais pour cela, il faut que cette cause principale soit bien identifiée!

 

Je pense que vous connaissez maintenant l’éventail des techniques et des solutions pour traiter votre syndrome de l’essuie glace alors dirigez-vous vers un professionnel de la santé pour voir ce que mettrez en place.

Inscrivez dans les commentaires le type de traitement que vous avez utilisé et les effets que cela a eu sur votre syndrome de l’essuie glace afin d’aider celles et ceux qui sont dans l’impasse…

 

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Recherches utilisées pour trouver cet article :syndrome de l’essuie-glace, rééducation syndrome de l essui glace, syndrome essui glace

Nom de l auteur

Nom : Francois Kartheuser

3 commentaires sur “Syndrome de l’essuie glace : que faire?

  • Bonjour,

    Merci pour votre article qui est très intéressant.

    Je suis de mon coté ostéopathe et j’ai rédigé un article très complet sur le genou qui peut vous intéresser : https://www.osteopathes.paris/genou-et-osteopathe/
    L’ostéopathie n’est pas simplement un massage, mais un travail en profondeur sur l’articulation, le muscle ainsi sur la posture.
    L’ostéopathe en complément du kiné, permet d’avoir en plus des conseils énoncés, de très bons résultats.

    Merci pour votre article

    Reply
  • Bon article,

    Quelle est la solution si le TFL passe du côté droit au côté gauche? pas de douleurs pendant la course pour le moment…mais bien un léger incomfort, tiraillement du côté externe.
    Kiné, exercices stabilité, spécial fessiers…..nouvelle chaussure et semelle. A force de tout avoir testé je ne sais pas ce qui peut marcher finalement. A la limite j’ai peur à chaque sortie que cela revienne !
    Jamais testé la mésothérapie. Est-ce qu’il n’y a pas de séquelles pour le tendon à long terme?

    Reply
    • Francois Kartheuser Post author

      Salut Sarah,

      C’est toujours le gros problème du TFL, il n’y a pas 1 traitement universel avec lequel on est sûr de guérir… Mais la méso n’est pas comme une infiltration donc les doses sont plus faibles et beaucoup moins de risques d’effets secondaires. L’idéal est même de demander à ton médecin quels sont les produits injectés via mésothérapie et il pourra t’aiguiller mieux que moi 😉 Courage!

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​4 plans S, M, half ou IRONMAN® gratuits et adaptables à ton agenda