Blog Le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Quoi faire les derniers jours avant un triathlon?

Quoi faire les derniers jours avant un triathlon?

Salut les triathlètesSourire

Je me disais que vous seriez peut-être intéressés de savoir ce qu’on pouvait finalement faire durant les 3-4 jours qui précèdent un triathlon, au niveau des entraînements et de la préparation, pour arriver en forme le jour de la course?

Donc je vais passer en revue les 4 derniers jours que je fais habituellement avant, par exemple, un half ironman mais qui peut s’adapter en fonction de chaque triathlon et de chaque distance puisque de toute façon, peu importe la distance que vous faites, le but de la dernière semaine c’est surtout de diminuer le volume pour arriver frais sur la course et être vraiment en forme pour faire une bonne performance ou du moins prendre du plaisir à nager, rouler et courir!

Quoi faire les derniers jours avant un triathlon?

quoi faire les derniers jours avant un triathlon

 

J -4

C’est le jour du dernier enchainement donc souvent, on peut faire par exemple un enchainement vélo-course à pied avec 1 heure – 1h30 de vélo et puis 30 à 40 minutes de course à pied.

L’intensité reste assez faible dans l’ensemble mais vous pouvez inclure quelques minutes (5 à 10’), 2 ou 3 fois durant le vélo, et 1 ou 2 fois durant la course à pied, où vous allez tenir l’allure que vous allez essayer de garder sur la course durant la partie vélo et la partie course à pied!

 

J -3

Vous pouvez faire une séance de natation puisque vous avez fait un enchainement vélo-course à pied la veille… Le but n’est pas de nager des dizaines de longueurs mais plutôt de vraiment nager cool, si possible avec la combinaison en néoprène pour s’habituer à petit à petit à la porter si vous n’avez pas l’habitude de vous entrainer avec.

Et vous pouvez inclure dans votre séance de natation quelques accélérations de 15 secondes où vous montez vraiment en intensité. Vous pouvez faire ça 10 à 15 fois avec à chaque fois une récupération de 30 secondes entre vos accélérations.

Donc 1000 à 1500 mètres de natation ça peut suffire à 3 jours de la course…

 

J –2

C’est le jour le plus facile puisque c’est repos complet, pas d’entrainement ce jour-làClignement d'œil!

Vous pouvez, par contre, en profiter pour aller repérer le parcours en voiture si jamais vous êtes proche de la course. Mais si jamais vous n’êtes pas sur les lieux de la course vous pouvez aussi regarder sur internet les parcours et les analyser… vous l’avez normalement déjà fait auparavant mais c’est l’occasion de faire un dernier check pour voir le dénivelé, si vous avez compris comment se passe la course, les horaires afin d’être sûr d’arriver à l’heure, où se trouve le parc de transition, etc… Voir comment vous allez vous organiser la veille de la course et le jour J pour aller placer vos affaires et être sûr que cela se déroule avec le moins de stress possible.

 

J –1

C’est-à-dire la veille de la course, pas besoin d’en faire des tonnes non plus!

30 à 40 minutes maximum de vélo ou de course à pied à allure calme ça fera tout à fait l’affaire. Vous pouvez refaire 3-4 accélérations d’une dizaine de secondes si vous voulez juste faire tourner les jambes un peu plus vite et faire monter un petit peu le cœur mais ça ne sert à rien d’en faire plus.

Ou vous pouvez faire 20 minutes de natation… mais voilà c’est vraiment un petit entrainement où le but n’est finalement pas d’aller faire une grosse séance d’intensité ou de volume puisque sinon c’est vraiment une partie de votre énergie que vous allez brûler et qui ne sera plus disponible le lendemain pour le jour de la course.

 

Enfin vous vous en doutez, la chose la plus importante à faire durant ces 4 derniers jours, c’est essayer de bien dormir!

Parce qu’effectivement, c’est le sommeil qui vous apporte la meilleure récupération… donc essayez de passer de bonnes nuits, allez dormir tôt et essayez d’engranger un maximum de repos pour être vraiment hyper frais le jour de la course!

 

Je pense que vous avez découvert ce que vous pouvez faire durant les 3-4 derniers jours avant votre course, moi je vous dis à très bientôt et en attendant n’oubliez pas…

 

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Nom de l auteur

Nom : Francois Kartheuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *