Blog le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Qu’est-ce que la périodisation?

Qu’est-ce que la périodisation?

Dans l’article précédent, nous avons doucement abordé le thème de la planification de notre saison de triathlon! Et il y avait cependant un gros morceau à voir… Toujours dans ce but de progresser en triathlon et d’atteindre notre objectif… Il s’agit de la périodisation!

Superbe mot mais…

Qu’est-ce que la périodisation?

qu'est ce que la periodisation

 

La périodisation  est une façon de planifier sa saison de triathlon. Elle se base sur la division du programme annuel en périodes spécifiques d’entraînements définis

Pour image, c’est un peu comme quelqu’un qui voudrait avoir un beau potager : sur une année normale divisée en 4 saisons, il devra l’entretenir de façon différente en fonction de ces 4 saisons pour permettre au potager de donner un maximum de légumes au bon moment.

Dans le cas du triathlon, le progamme annuel est divisé en périodes en fonction desquelles il faudra aborder nos entraînements d’une manière différente… car chacune des périodes a un objectif précis pour nous permettre de finalement donner le maximum de notre potentiel le jour d’une grande course!

Tout l’enjeu se trouve dans la façon dont on va placer et structurer ces périodes afin de d’amener notre niveau de performance à son maximum pour 1 ou 2 courses dans la saison ou dans les années à venir!

Il faut bien comprendre que cela implique une réalité importante : on ne sera pas au même niveau et encore moins à notre meilleur niveau sur chaque course de la saison…

Comme je l’ai expliqué dans cette vidéo, il faut absolument choisir ses courses principales où l’on veut performer. Puis des courses secondaires qui font partie de notre “entraînement”, de notre “plan”, de notre stratégie de planification!

C’est donc une question de priorités, il faut faire des choix selon les courses et l’objectif qu’on désire réellement atteindre.

L’avantage de cette méthode et la récompense ultime sera, comme espéré, une superbe perf’ le jour de notre course principale!!!

Je ne vous présente pas ici une méthode miracle! Dans tous les cas, pour progresser en triathlon, il ne faut jamais cesser de se remettre en question pour adapter son plan… et ce processus est infini, que ce soit pour vous ou pour les pros… Alors même si ce type de planification apporte généralement de bons résultats, de grâce, changez si cela ne vous convient pas!

 

Que faisons-nous durant chaque période?

Chaque période est faite pour développer 1 ou plusieurs aptitudes physiques.

En effet, le triathlon requiert différentes aptitudes… voici, par exemple, les 3 aptitudes basiques du triathlète :

  • Endurance
  • Force
  • Technique

Ces 3 aptitudes sont à la base d’une bonne condition physique et sont donc très importantes pour nos entraînements afin de fournir une bonne performance! C’est pourquoi on travaillera dessus lors des différentes périodes.

 

Quels sont les différents types de périodisation?

Il faut tout d’abord signaler qu’il y a plusieurs types de périodisation mais que l’on retrouve très régulièrement les 2 qui vont suivre :

 

1. Périodisation par bloc :

Dans ce type de périodisation, on travaille avec des périodes plus courtes (= blocs) où l’athlète, le triathlète, va se concentrer sur 1 ou 2 (max) aptitudes physiques spécifiques.

Cette méthode est plus compliquée à comprendre et à mettre en place. Elle conviendra d’ailleurs plus aux professionnels, aux athlètes élites et aux performeurs habitués qui désirent vraiment se rapprocher des meilleurs! Bref à ceux dont la courbe de progression est très proche de l’horizontale (stagnation des performances voire déclin à long terme).

Le focus sur cette aptitude est donc très intense durant une période plus courte. En étant vraiment à fond sur celle-ci, et en maintenant un niveau déjà acquis dans les autres blocs, il va pouvoir aller chercher les derniers pourcents de progression qu’il pourra encore atteindre malgré son niveau déjà très élevé. Et il va ensuite passer à une autre aptitude lors d’un autre bloc, toujours en essayant de maintenir les acquis passés.

 

2. Périodisation traditionnelle (classique ou linéaire)

Dans cette périodisation, le triathlète travaille sur plusieurs aptitudes physiques différentes en même temps, durant une période, afin de “toutes” les développer ensemble petit à petit. Ce qui se traduira par une bonne progression homogène.

C’est le type de périodisation le plus souvent rencontré et qui convient à la majeure partie des athlètes débutants à performeurs. Et cela fonctionne très bien! Enormément d’excellents résultats ont été établis grâce à cette périodisation traditionnelle. Elle est plus simple à comprendre mais surtout à mettre en application malgré nos vies personnelles et professionnelles souvent bien chargées…

 

Raisons pour lesquelles je me pencherai davantage sur celle-ci dans les prochains articles puisque qu’elle touchera la  quasi-totalité des personnes qui lisent ce blogClignement d'œil

 

Ce que vous pouvez déjà faire, c’est me dire en commentaire si vous connaissiez ce type de planification… si vous utilisez déjà la périodisation pour planifier votre saison… et si c’est le cas, laquelle? Qu’en pensez-vous?

 

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Credit photo : Rachel Kramer

Name of author

Name: Francois Kartheuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *