Blog Le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Lexique et vocabulaire du triathlon

Lexique et vocabulaire du triathlon

Pour tous les triathlètes, surtout débutants, il faut avouer que les abréviations et le « jargon » utilisés en triathlon finissent presque par former une langue à part. Tantôt en français, tantôt en anglais, les phrases composées de termes d’entraînements, de compétitions, liées à la physiologie du corps, à la natation, au vélo, à la course à pied, au matériel et à l’électronique peuvent être un vrai casse-tête… et donc un frein à notre progression en triathlon!

Raison pour laquelle j’ai décidé de créer un lexique, un glossaire, un ABC, un dictionnaire ou une liste de vocabulaire sur le triathlon, bref comme vous voulez 😉 , afin de réunir petit à petit un maximum de mots, d’abréviations et de définitions.

Je désire rester le plus simple possible dans ces définitions pour que cela soit accessible à tous et si un terme demande plus d’informations, vous les retrouverez dans un article spécifique (en lien orange) déjà publié ou à venir.

N’hésitez pas à inscrire, en commentaire, les différents mots que vous n’avez pas trouvés, afin que je les intègre au lexique. 😉

Astuce : Maintenez la touche « Ctrl » et « F », écrivez ensuite votre recherche puis appuyez sur « ↵ ».

 

Lexique et vocabulaire du triathlon :

 

Acide lactique (ou lactate) : C’est une “molécule produite lors de la consommation du sucre” présent dans nos muscles durant un effort en anaérobie. (voir anaérobie)

Aérobie « en aérobie » : Therme scientifique qui veut dire, dans le triathlon, que l’on se situe dans une zone d’intensité d’effort faible ou modérée, et où l’énergie qu’on utilise pour avancer est produite en présence d’une quantité suffisante d’oxygène (sous forme de dioxygène). Pour cette production d’énergie en aérobie, notre corps utilise les glucides (sucres) et surtout les lipides (graisses).

Anaérobie « en anaérobie » : Therme scientifique qui veut dire, dans le triathlon, que l’on se situe dans une zone d’intensité d’effort élevée, et où l’énergie qu’on utilise pour avancer est produite en présence d’une quantité insuffisante d’oxygène (sous forme de dioxygène). Pour cette production d’énergie en anaérobie, notre corps utilise les glucides (sucres) et suite à l’insuffisance d’oxygène, il y a production d’acide lactique (ou plutôt de lactate). (Qu’est-ce que l’acide lactique?)

Aspiration : Phénomène au cours duquel un cycliste ou un nageur rencontre moins de résistances face à l’air ou à l’eau grâce au drafting. Cela lui permet alors d’économiser de l’énergie ou de suivre un athlète plus rapide. (voir drafting)

Bike : De l’anglais qui signifie « vélo ». Principalement utilisé pour parler de la 2ème partie d’une compétition de triathlon, le cyclisme ou alors pour parler du vélo en lui-même.

Brasse : Style de nage plutôt utilisé par les débutants car cette nage (sur le ventre avec mouvements de jambes et bras successifs, coordonnés et symétriques) est plus simple et permet de respirer plus facilement car toute la tête sort de l’eau à chaque mouvement. (Nager en brasse pour commencer le triathlon)

Breaststroke : De l’anglais qui signifie « brasse ». (voir brasse)

CAP = Course à pied : 3ème discipline sportive du triathlon. (Débuter ou recommencer la course à pied)

Cardio-vasculaire : Qui a trait au coeur et aux vaisseaux sanguins. Le triathlon consiste en un effort cardio-vasculaire d’endurance.

Cintre : Utilisé pour parler du guidon du vélo.

Cintre de triathlon : Guidon de vélo dont la forme est étudiée pour un meilleur aérodynamisme (prolongateurs intégrés) et adaptée au triathlon.

CLM (vélo) = Vélo contre-la-montre : Vélo dont la forme est étudiée pour un meilleur aérodynamisme (cadre, roues, prolongateurs) et adaptée au triathlon.

Cool down : De l’anglais qui signifie « retour au calme ». (voir retour au calme)

Corps de séance : Partie principale d’un entraînement (après l’échauffement et avant le retour au calme) qui peut contenir des exercices, des séries, des allures et qui varie selon les objectifs et le niveau de chacun.

Coupure : Période plus calme au niveau des entrainements en fin de saison afin de se changer les idées et laisser le corps se reposer (Pourquoi faire une coupure en fin de saison?)

Crawl : Style de nage pratiqué en compétition par les triathlètes professionnels et une grande majorité des amateurs car c’est celle qui offre le meilleur rapport vitesse/dépense énergétique. Nage sur le ventre avec battements de jambes et mouvements « circulaires » des bras.

Crawl doigts en glissade : Exercice technique de natation en crawl où, lors du retour aérien du bras, on plie le coude pour laisser le bout des doigts frôler, « glisser », sur la surface de l’eau jusqu’à leur entrée dans l’eau.

Crawl fouetté : Exercice technique de natation en crawl où, à la fin de la phase de poussée dans l’eau, on accélère le mouvement du bras pour terminer avec un « fouetté » de la main afin d’envoyer l’eau en l’air.

Crawl poings fermés : Exercice technique de natation en crawl où l’on nage normalement mais avec les poings fermés.

Crawl rattrapé : Exercice technique de natation en crawl où, avec les 2 bras en extension devant, on effectue d’abord tout le mouvement de crawl avec 1 bras et lorsque celui-ci est à nouveau en extension devant, on alterne avec l’autre bras.

Crawl rattrapé arrière : Exercice technique de natation en crawl où, avec les 2 bras en extension le long du corps et des cuisses, on effectue d’abord tout le mouvement de crawl avec 1 bras et lorsque celui-ci est à nouveau en extension le long du corps et de la cuisse, on alterne avec l’autre bras.

Crawl toucher épaule : Exercice technique de natation en crawl où, lors du retour aérien du bras, on vient toucher son épaule avec le pouce avant l’entrée de la main dans l’eau.

Crawl toucher épaule – tête : Exercice technique de natation en crawl où, lors du retour aérien du bras, on vient toucher son épaule puis le dessus de sa tête avec le pouce avant l’entrée de la main dans l’eau.

Crawl 1 bras : Exercice technique de natation en crawl où on effectue le crawl rattrapé toujours avec le même bras. (voir crawl rattrapé)

CSS = Critical Swim Speed : De l’anglais qui signifie « vitesse de nage critique ». Il s’agit de la vitesse de nage équivalent au seuil anaérobie et qui peut être trouvée avec un test chronométré. Cette technique n’est pas aussi précise qu’avec un test de lactates (difficile à effectuer en piscine), mais qui permet déjà de guider correcter son entrainement.

Cyclisme : 2ème discipline sportive du triathlon.

Dénivelé : Différence d’altitudes entre 2 points, en mètres. Si ça monte, on parle de dénivelé positif (D+), à l’inverse si ça descend, on parle de dénivelé négatif (D-). En compétition, on utilise régulièrement le terme dénivelé pour parler de tous les D+ (cumulés-additionnés) sur le parcours. Plus le chiffre est élevé, plus cela signifie que le parcours est vallonné voire montagneux (exemple : triathlon XL de Gerardmer = 1900m D+ pour une distance totale de 94,5km).

Dos à 2 bras : Exercice de retour au calme/technique de natation en dos où on effectue le mouvement avec les 2 bras symétriquement et simultanément (pull-buoy entre les jambes ou mouvements de brasse).

Drafting : Action qui consite, pour un cycliste ou un nageur, à rouler ou nager suffisament près, derrière un autre cycliste ou nageur, pour profiter de l’aspiration.

Echauffement : 1ère partie d’un entraînement (avant le corps de séance) qui permet, à intensité faible, de mettre progressivement le corps en action, de le préparer à l’exercice et donc de diminuer les risques de blessures.

Educatifs : Ensemble d’exercices variés, propres à chaque discipline, qui permet d’améliorer sa technique en se concentrant spécifiquement sur les points importants du/des mouvement(s) à effectuer pour une bonne pratique.

Endurance : Capacité à maintenir un effort d’une intensité donnée, sur une certaine période.

Foncier : Travail en endurance (voir endurance).

Freestyle : De l’anglais qui signifie « style libre ». (voir NL ou nage libre)

Gainage : Ensemble d’exercices de renforcement musculaire qui sollicite particulièrement les muscles profond de la ceinture abdominale et du dos ainsi que les fessiers. Il améliore l’équilibre/le maintien du corps et joue un rôle dans la protection de la colonne vertébrale sur le long terme.

Glucides : Therme scientifique utilisé pour parler des sucres.

HIM = Half Ironman : De l’anglais qui signifie semi-Ironman. Il s’agit d’une distance en compétition où le triathlète effectue la moitié d’un Ironman complet soit 1,9 km de natation – 90 km de vélo – 21,1 km de course à pied pour un total de 113 km.

IM = Ironman : Distance en compétition où le triathlète effectue 3,8 km de natation – 180,2 km de vélo – 42,195 km (marathon) de course à pied pour un total de 226 km. De l’anglais qui signifie « homme de fer », Ironman® est également un nom, un label et « une marque » déposés. La compétition « Ironman » la plus connue est l’Ironman d’Hawaï car il s’agit de la course qui sacrera, chaque année, le et la champion(ne) du monde Ironman.

Lipides : Therme scientifique utilisé pour parler des graisses.

NL = Nage libre : Style de nage où on est libre de nager « comme on veut » et où la technique la plus rapide, économe et adoptée en natation et triathlon est le crawl. (voir crawl)

Parc (à vélo ou de transition) : En compétition, zone de « parking » pour le vélo et réservée aux athlètes munis de leur dossard. (voir T1, T2 et zone de transition)

PB = Pull buoy : Accessoire utilisé pour l’entraînement en natation. Il s’agit d’un petit « flotteur » qu’on positionne entre les jambes qui permet, essentiellement, d’aider à cibler le travail sur le haut du corps (bras) et le gainage (tronc).

Penalty box : De l’anglais qui signifie « boîte de pénalité ». (voir prison)

Période foncière : période durant laquelle on se concentre sur le travail foncier (voir foncier), souvent durant l’hiver ou après la coupure.

PPG = Préparation physique générale : Ensemble de séances d’entraînement composées d’exercices variés faisant travailler tout le corps afin de développer nos qualités physiques générales. (La PPG en triathlon)

Prison : Zone d’arrêt où un triathlète doit rester durant un temps défini parce qu’il a écopé d’une pénalité de la part d’un arbitre (exemple : 5 minutes pour drafting).

Ravito = Ravitaillement : Zone prévue pour se ravitailler (boissons + alimentation selon les distances et les organisations).

Reconnaissance : Repérage d’un parcours avant la date ou l’heure exacte d’une course.

Reprise : Signifie la fin de la coupure (voir coupure) et le retour à l’entrainemenet de façpn plus rigoureuse.

Retour au calme : Dernière partie d’un entraînement (après le corps de séance) où on relâche l’effort pour abaisser le rythme cardiaque et le « stress » physique. Cela favorise la récupération et donc diminue les risques de blessures.

Rolling Start : Départ d’un triathlon où les organisateurs laissent partir les triathlètes petit à petit au lieu de faire un départ massif. Le chrono se déclenche lorsque l’athlète passe sur le tapis de chronométrage et est donc différent pour chacun. Cela amène à une natation plus calme et à une vraie course contre-la-montre car on ne connait pas à la seconde près l’heure de départ des autres triathlètes.

RPM = Rotations par minute : Abréviation utilisée en cyclisme pour parler du nombre de tours que chaque pédale fait en 1 minute.

Run : De l’anglais qui signifie « course (à pied) ». Utilisé pour parler de la 3ème partie d’une compétition de triathlon, la course à pied.

Sortie à l’australienne : Durant la natation, sortie de l’eau ameneant le triathlète à parcourir une distance relativement courte à pied avant de retourner dans l’eau pour la suite de la natation.

Souplesse (en souplesse) : Utilisé pour déterminer le caractère calme, souple, cool et détendu des mouvements à effectuer durant un exercice, une série, une partie ou la totalité de l’entraînement.

Swim : De l’anglais qui signifie « natation (ou nager) ». Utilisé pour parler de la 1ère partie d’une compétition de triathlon, la natation.

Triathlon : Sport d’endurance composé d’un enchaînement de 3 disciplines sportives dans cet ordre : la natation, le cyclisme et la course à pied.

T1 = Transition 1 : En compétition, c’est la 1ère transition, soit celle entre la natation et le vélo.

T2 = Transition 2 : En compétition, c’est la 2ème transition, soit celle entre le vélo et la course à pied.

Village expo : Sur le site d’une compétition, zone avec des petits stands-“shops”-magasins représentant diverses marques de sport où l’on peut, par exemple, acheter du matériel pour la course en dernière minute ou faire l’une ou l’autre bonne affaire.

VMA = Vitesse maximale aérobie : En course à pied, vitesse où l’on atteint sa consommation maximale d’oxygène (ou VO2max) qui limite la durée de l’effort à cette intensité. On peut tenir cette VMA entre 5 et 8 minutes selon son niveau d’entrainement. Une fois calculée, elle permet de s’entrainer avec des allures spécifiques (notamment sur piste) pour améliorer sa vitesse de course.

Warm up : De l’anglais qui signifie « échauffement ». (voir échauffement)

Zone (aire) de transition : En compétition, c’est la zone, définie par les organisateurs, qui est prévue pour que les triathlètes effectuent leurs transitions. En fonction de l’organisation, la zone de T1 peut être différente de la zone de T2. (voir T1 et T2)

6-1-6 : Educatif de nage en crawl : 1 bras tendu devant, l’autre le long du corps et effectuer 6 battements de jambes dans cette position sur le flan puis effectuer calmement le retour aérien du bras arrière, faire 1 coup de bras avec le bras avant (traction+poussée) pour l’amener le long du corps puis 6 battements de jambes dans cette position sur l’autre flan, etc (à effectuer avec des palmes pour plus de facilité).

6-3-6 : Voir 6-1-6 mais effectuer 3 coups de bras avant entre les 6 battements sur le flan.

 

Célébrons la magie du triathlon 🙂 !

4 commentaires sur “Lexique et vocabulaire du triathlon

  • DEFRANOUX Roger

    Comment s’appelle la nage qui combine les mouvements du crawl des bras avec des ciseaux comme ceux de la brasse aux jambes? Je crois que le mot recherché est anglais. Quelqu’un me l’avait dit une fois (il y a plus de 50 ans, et je l’ai oublié)

    Reply
    • Francois Kartheuser Post author

      Bonsoir Roger,
      J’avoue n’avoir jamais entendu parler de cette nage mais si vous retombez sur le terme, n’hésitez pas à l’indiquer dans les commentaires afin que je l’intègre au lexique.
      Comme quoi, il y a vraiment beaucoup d’exercices pour parfaire notre technique en natation!

      Reply
  • Francois Kartheuser Post author

    Bonjour à tous,

    Désolé pour le problème technique, nous tentons de régler l’ouverture des commentaires sur cette page.

    Sportivement,

    Blog le Triathlon

    Reply
    • Francois Kartheuser Post author

      Voilà qui est fait! Vous pouvez normalement laisser en commentaire les mots que vous jugerez utiles pour la suite…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *