Blog Le Triathlon

Comment débuter et progresser en triathlon

Home » Jogging des Sommets de Franchimont : la saison est lancée

Jogging des Sommets de Franchimont : la saison est lancée

Salut les triathlètesSourire

Les cuisses font mal et il y a quelques tensions musculaires après le 2ème weekend de mars? C’est le signe que le Jogging des Sommets de Franchimont a été intense!

Dimanche, j’ai effectivement participé à ce jogging de Theux au profit de leur école libre. J’ai déjà participé quelques fois à cette course dont l’an dernier où j’avais terminé 5ème, et malgré sa difficulté due au dénivelé, c’est une très belle course! Alors c’est parti :

Jogging des Sommets de Franchimont : la saison est lancée

Jogging des Sommets de Franchimont la saison est lancée

Credit photo : David Edgar

 

Ce jogging étant au cœur de ma région et de celle de mon club de triathlon, on se retrouve traditionnellement pour une sortie vélo d’1h30 avant d’enchaîner avec le jogging à 11h15. Mais cette année, j’opte pour la grâce matinée avec madame puis je fais tout de même 25 minutes de home trainer, spécifique échauffement, à la maison avant de rejoindre le groupe de copainsClignement d'œil

Ils annonçaient de la pluie mais le temps est finalement doux et correct donc c’est super car le parcours comprends quelques belles difficultés et des passages plus gras.

Petit échauffement pour faire monter l’intensité, quelques lignes droites d’accélération puis je me positionne à l’avant sur la ligne de départ. Au programme, 11,5km et environ 170m de D+ essentiellement sur la première partie du parcours, si ce n’est les 2 pétards aux km 8 et 10 qui font mal aux jambesRire

 

Jogging des Sommets de Franchimont la saison est lancée 2

 

Contrairement à l’année dernière, je ne pars pas trop vite, aux alentours de la 15ème place et tout le beau monde devant file à vive allure alors que je reste calme. Je suis avec Antoine et Raf, 2 gars de mon club, avec qui ont va tenir une allure raisonnable dans la côte entre la 10ème et la 15ème place jusqu’au château de Franchimont au km 4, attraction de ce charmant parcoursSourire

On apprécie le fait de rentrer dans ses enceintes (voir photo du haut) et d’en faire le tour avant de continuer la montée vers le point culminant du parcours.

Je me sens bien et les jambes sont fraîches malgré les bons entrainements des jours précédents et la première partie de la côte derrière nous.

Dans le château, je fausse doucement compagnie à mes compagnons pour revenir sur quelques autres coureurs dont Jean-Michel qui fait aussi partie de mon club, parti plus vite que nous.

 

Me sentant bien, c’est donc au kilomètre 5 que je commence à fournir mon effort pour revenir sur le 7ème que je rattraperai dans la longue descente. Elle fait mal d’ailleurs cette descente! Relativement raide, en ligne droite, sur du macadam, parfois à plus de 20km/h, il faut être concentré sur sa foulée pour ne pas s’écraser sous son poids à chaque impact.

Le travail de la PPG aide justement à rester gainé dans ce genre de passage et à diminuer les chocsClignement d'œil

 

Le premier pétard au km 8 casse durement le rythme après 2 kilomètres très rapides. Je sens que c’est plus compliqué de relancer par rapport au début de course mais je ne m’affole pas. Je décide de rester dans les pieds du 7ème dans ce long faux-plat descendant nous menant au 2ème pétard. Personne ne reviendra derrière et le 6ème est un peu trop loin donc je veux juste gagner cette dernière place… Alors je m’accroche au train.

 

La fin du parcours a un peu changé et on passe dans une praire où je me place à côté de mon concurrent direct juste avant la dernière difficulté. Une petite côte assez raide et étroite montant dans les bois nous fait face. L’autre coureur me glisse un regard et ralenti donc je comprends qu’il me laisse passer devant pour attaquer cette côte. Je pense qu’il coince un peu donc je passe sans hésiter et j’attaque la montée. Je préfère mettre les mains sur les genoux et marcher vite pour économiser mon énergie afin de faire une grosse relance en hautClignement d'œil!

Je ne me fais pas dépasser alors je me dis que ca va être bon pour moi! En haut, je me retourne et sans trop forcé, j’ai fait le trou.

Je relance néanmoins sur ce petit chemin sinueux et amusant dans les bois. J’adore ce genre de passage donc je me fais plaisir et étant parti calmement sur cette course, je sens le plaisir de pouvoir finir correctement ce jogging. D’ailleurs le graphique de ma cadence de course me montre que j’ai été régulier (entre 170 et 180 ppm) et que celle-ci n’a pas baissée au fur et à mesure de la course comme cela pourrait arriver avec la fatigue…

 

Jogging des Sommets de Franchimont la saison est lancée 3

 

Je déroule le dernier kilomètre en revenant dans le centre de Theux, j’ai du plaisir à courir et je suis fier de ma course même si la performance n’est pas extraordinaire! 7ème en 43’52 à plus de 4’ du vainqueur. La saison ne fait que commencer et les entrainements à haute intensité sont à venir pour booster ma forme!

 

Une bonne première course qui laisse quelques traces musculairement parlant dues au dénivelé inhabituel pour moi et qui est encourageante pour la suite. Le goût de la compétition est de retour et ça fait plaisirClignement d'œil Ma saison est belle et bien lancée!

 

Petit retour au calme avant de terminer cette belle matinée avec quelques gars du club puis de manger en famille à la maison.

Je pensais que ma journée était terminée mais non!

Encore 10km de course à 9km/h avec madame qui se lance dans un IRON MARS! C’est à dire faire les distances d’un IRONMAN (natation, vélo, course) sur le mois de mars. Chouette défi alors je l’ai accompagnée même si les cuisses et les mollets étaient dursRire Et on a ainsi pu profiter de ce beau coucher du soleil qui annonce doucement l’arrivée du printemps!

 

Vivement la suite de la saison!

 

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Recherches utilisées pour trouver cet article :récit de course triathlon 70 3

Nom de l auteur

Nom : Francois Kartheuser

4 commentaires sur “Jogging des Sommets de Franchimont : la saison est lancée

  • Très beau récit, le parcours a l’air sympathique !! Je prends bonne note de l’intérêt du PPG dans les grosses descentes (c’est ma phobie de me casser la figure en descente). Dommage que mars soit bien entamé car j’ai adoré l’idée du IRONMARS ! Je garde l’idée pour l’année prochaine^^.

    Reply
    • Francois Kartheuser Post author

      Merci Elodie. Sympathique parcours effectivement. Tu peux faire IRON « n’importe quel mois de l’année » c’est juste que ca sonne moins bien mais l’intention et le plaisir y sont 🙂

      Reply
  • Chouette CR François ! A bientôt et bravo à Tiffany de se lancer …
    De mon côté très heureux aussi cela dit : 52 bornes et 1h2′ pour la càp ( 3 ‘ de moins que l’an dernier ) – ( 67 piges ) avec une super bonne récup …

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *