Blog le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Je n’ai pas de vélo pour commencer le triathlon

Je n’ai pas de vélo pour commencer le triathlon

Qui dit triathlon, dit vélo… Avoir un vélo est chose courante, mais cela signifie que ce n’est pas le cas de tout le monde. J’ai, par exemple, décidé de commencer le triathlon alors que je n’en avais pas. Ni vélo de route, ni VTT.

Mon dernier « vélo » remonte à mes 13 ans lorsque j’étais passionné de cirque! J’avais alors un monocycle (vélo à 1 roue pour les « clowns » 🙂 ). Et il m’est arrivé d’utiliser quelques fois le VTT de mon père… Sinon, mon réel dernier vélo était un VTT et je devais avoir 10 ans. Un TREK vert foncé si je me souviens bien 🙂 !

je n'ai pas de vélo pour commencer le triathlon

Credit photo : Dylan Pech

Depuis lors, RIEN.

On peut donc rapidement conclure que :

  • le vélo et moi avons toujours fait bande à part
  • le cyclisme ne m’intéressait guère
  • je n’avais jamais roulé sur un vélo de route (leurs pneus si étroits me faisaient même peur… et c’est encore le cas aujourd’hui!)
  • il fallait que je trouve une solution pour débuter en triathlon

Alors comment faire quand on n’y connaît rien? Ou très peu…

J’étais si loin de la planète du cyclisme, qu’à l’heure actuelle, mes connaissances en matériel sont encore fort limitées. Cela ne m’a pourtant pas empêché de terminer un premier Ironman (voir mon défi IRONMAN en 1 an et le compte rendu de ma course).

J’estime donc tout de même pouvoir vous mettre sur la voie si vous êtes dans la même situation que moi il y a un peu plus d’un an…

 

Voici les quelques réflexions essentielles à considérer :

 

1. Ai-je un vélo ou pas?

La première étape est simple. Si on a un vélo (ou un VTT) en état de rouler et qui est aux normes de sécurité pour le triathlon, on peut démarrer avec celui-là.

Pour s’entraîner, chaque vélo peut s’avérer suffisant au départ.

Pour les compétitions, c’est pareil… surtout que la première course sera très probablement un format sprint soit (0,5 – 20 – 5). La performance n’est souvent pas le point principal d’une première course. Ce qui compte, c’est de découvrir le triathlon et de prendre du plaisir 🙂 . Rien ne sert d’investir directement dans du gros matériel.

Je répète qu’un VTT peut sincèrement faire l’affaire, tout comme un vélo prêté par un ami… Cela donne déjà une première impression et donc des indications sur quel vélo acheter si on veut aller plus loin.

 

2. Quelles sont mes attentes en triathlon?

Même si on débute, rien n’empêche d’avoir déjà une idée précise dernière la tête :

  • J’aimerais simplement découvrir le triathlon
  • Je suis convaincu que ce sport est fait pour moi et je veux le pratiquer longtemps
  • J’aimerais participer à des courses plus longues et je vais donc passer beaucoup de temps à m’entraîner
  • J’aimerais performer en triathlon
  • J’aimerais me faire plaisir sur du bon matériel
  • J’aimerais plutôt faire du crosstriathlon (xterra) au lieu du triathlon « traditionnel »

Toutes ces envies vont déjà orienter notre choix sur le type de vélo à acheter :

  • Pour ceux qui pensent au crosstriathlon : un VTT sera plus logique.
  • Pour ceux qui désirent découvrir le triathlon sans viser de performance sur le long terme : un vélo de route d’entrée de gamme fera amplement l’affaire.
  • Pour les autres : acheter un vélo de milieu de gamme voire un de rendement supérieur paraît plus judicieux afin de ne pas racheter un autre vélo quelques mois après le premier.

 

3. Quel budget suis-je prêt à investir en commençant le triathlon?

Telle est la question! Puisque c’est votre budget qui déterminera essentiellement votre achat. Il est tout de même bon de garder à l’esprit qu’un vélo coûte relativement cher…

Si votre budget est élevé, vous trouverez facilement votre bonheur dans des magasins spécialisés et où vous voulez.

Dans le cas contraire, l’achat d’occasion est un moyen de faire de belles affaires! Donc pour les budgets serrés, un vélo d’occasion ou du matériel d’entrée de gamme est pratiquement obligatoire.

Astuce : Avant de faire des recherches précises ou d’acheter quoi que ce soit, il faut essayer de déterminer correctement « la machine » qu’il nous faut (voir point 4)…

 

4. Qui pourrait m’aider?

On a forcément dans nos proches, nos connaissances ou un de leurs amis, quelqu’un de passionné par le cyclisme et qui serait prêt à nous donner des conseils concernant l’achat de notre vélo et les informations utiles liées :

  • Aux matériaux
  • A la taille du cadre
  • Aux roues
  • Au groupe
  • Au pédalier

Sinon, une visite en magasin spécialisé afin de faire le point, voir quelles sont les solutions possibles et leurs propositions, reste une excellente façon d’en apprendre plus sans obligation d’achat 😉 .

 

Vous trouverez, en fin d’article, un résumé de ma situation et de mon plan d’actions lorsque j’ai débuté le triathlon alors que je n’avais pas de vélo.

 

Vous avez maintenant les différents points à prendre en compte pour régler votre problème : je n’ai pas de vélo pour commencer le triathlon.

Comme on peut le remarquer, il suffit de peu et nous ne sommes pas obligés d’investir des montants astronomiques pour débuter.

Le matériel ne doit pas être un frein à la pratique! Donc lancez-vous si l’envie est là!

A bientôt 🙂 ,

Francois-Kartheuser.jpg

 

 

François Kartheuser

 

 

Etude de cas :

Dans ma situation de débutant, je vous présente mon raisonnement et mon choix en suivant le canevas que j’ai expliqué ci-dessus :

1. Je n’avais pas de vélo donc les questions 2, 3 et 4 se posaient…

2. Je pressentais déjà que ce sport allait devenir une véritable passion pour moi et je prévoyais de participer à des courses plus longues assez rapidement donc je devais chercher un « bon » vélo de route.

3. A la sortie de mes études, mon budget était plutôt limité donc un vélo d’occasion semblait inévitable 😉 .

4. Mon père connaissait quelques personnes passionnées par le cyclisme et qui pouvaient me conseiller. J’ai donc pris contact avec elles!

Sur base de leurs conseils, il me fallait :

  • un vélo de route avec un cadre en carbone pour un vélo léger
  • des roues d’entrée de gamme feront l’affaire pour commencer car celles en carbone coûtent fort chères
  • un cadre de taille 54
  • un pédalier compact
  • un groupe correct

J’ai donc pu me mettre à la recherche d’une bonne occasion. Assez rapidement, de bons vélos correspondant à mes critères ressortaient et dans une fourchette de prix allant de 800 à 1300 euros.

Finalement, une belle occasion se présente avec un vélo carbone + paire de roues en carbone + pédalier compact + un groupe de bonne qualité. Ce vélo faisait double usage chez son propriétaire donc il n’avait roulé qu’environ 1000km.

Prix : 1200 euros et prix neuf estimé à plus de 3000 euros.

Voilà, le 6 juin 2014, je possédais donc mon premier vélo de route et je participais, 2 semaines plus tard, à mon premier triathlon sprint!

Aujourd’hui, je roule toujours avec ce vélo 🙂 . Pour l’Ironman, j’ai simplement changé mon cintre en carbone pour un cintre plus solide afin de fixer des prolongateurs + quelques petites réparations suite à un check-up du vélo avant la course.

Recherches utilisées pour trouver cet article :peut on faire un triathlon avec un vtt, quel velo pour le triatlon, vélo triathlon débutant

Name of author

Name: Francois Kartheuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *