Blog Le Triathlon

Comment débuter et progresser en triathlon

Home » Est-ce que je peux nager en brasse pour commencer le triathlon?

Est-ce que je peux nager en brasse pour commencer le triathlon?

La natation, une épreuve souvent redoutée par les débutants en triathlon. Les professionnels et la majorité des triathlètes nagent en crawl (ou aussi appelé nage libre) mais petit hic… vous ne savez pas nager en crawl et vous êtes beaucoup plus à l’aise en brasse!

Le crawl?  Avec la coordination que cela demande… Puis vient le problème de la respiration : comment et quand respirer?

Bref, vous allez rester encore un peu sur la brasse. Par contre, vous désirez vraiment débuter dans le triple effort! Et vous vous demandez naturellement…

Est-ce que je peux nager en brasse pour commencer le triathlon?

est-ce que je peux nager en brasse pour commencer le triathlon

Credit photo : Meredith Bell

Vous aurez vite la réponse car, effectivement, le règlement autorise toutes les nagesSourire! Vous pouvez également nager le papillon si vous êtes motivés ou encore le dos même si dans ce cas, cela devient difficile de s’orienter puisque nous nageons en eau libre. Donc pas de doute, laissez de côté le crawl si ce dernier vous est inconfortable et soyez de fiers brasseurs.

Vous verrez rapidement dans les pelotons d’un triathlon que des brasseurs nagent parfois au milieu des crawleurs.

C’est normal, il y a plusieurs côtés positifs à la brasse!

Les avantages de nager la brasse en triathlon :

  • Vous contrôlez mieux votre respiration. Vous prenez de l’air à chaque mouvement et sans bouger la tête. Cela facilite grandement le travail et permet de ne pas s’essouffler trop si vous décidez de faire des mouvements avec une fréquence plus lente.
  • Vous nagerez en ligne droite. En triathlon, il convient de s’orienter sur le plan d’eau via les grosses bouées gonflables. La manière d’obtenir la trajectoire la plus courte est forcément d’aller en ligne droite sur chaque bouée. Et lorsqu’on nage en brasse, on garde continuellement la bouée dans notre champ de vision, face à nous. Grâce à votre excellente trajectoire rectiligne, vous sortirez alors peut-être en même temps de l’eau que des bons crawleurs qui zigzaguent. Pour ces derniers, voici aussi quelques conseils pour savoir comment nager droit en eau libre pour le triathlon.
  • Vous créez moins de contraintes au niveau de vos épaules et, dans un certain sens, de votre colonne cervicale. Votre colonne reste dans l’axe et vous évitez les mauvais mouvements en rotation qu’un crawleur sans technique peut parfois effectuer. En ce qui concerne vos épaules, vous diminuez considérablement les problèmes de conflits entre les tendons et les structures osseuses de l’articulation. Car durant le mouvement des bras, le coude et la main ne sont pas amenés au-dessus de l’épaule.
  • Vous vous protégez des coups au départ d’un triathlon. Avec de grands mouvements latéraux des jambes et des bras, c’est en effet plutôt vous qui donnerez les coups au lieu de les recevoir! Vous nagerez ainsi avec un certain espace de liberté qui assurera votre confort durant cette partie de l’épreuve. Le but étant tout de même de respecter les autres athlètes qui désirent également finir la course sans bobosClignement d'œil.

 

Il n’y a hélas pas que des avantages… Et heureusement pour tous ceux qui font du crawlSourire!

Les inconvénients de nager la brasse en triathlon :

  • Vous allez moins vite. La brasse est la nage où notre corps “offre” la plus grande résistance à la masse d’eau que nous tentons de fendre. De plus, à l’inverse du crawl où la vitesse est relativement constante, la brasse nous fait avancer par à-coups… C’est pourquoi, à entraînement égal, vous irez moins vite qu’en nage libre (voir les records du monde dans ces 2 nages).
  • Vous fatiguez davantage vos jambes… bien utiles pour les 2 autres disciplines. Le crawl, quant à lui, permet d’avancer en effectuant peu de mouvements avec les membres inférieurs (parfois uniquement pour s’équilibrer dans l’eau) et donc de les économiser pour la suite.
  • Vous mettez vos genoux à plus rude épreuve. La gestuelle de nage, notamment au moment où les hanches et les genoux sont en flexion (fléchis) ainsi que certains problèmes tendineux ou osseux comme l’arthrose, peuvent provoquer des douleurs aux genoux. Dans ce cas, essayez de vous orienter rapidement vers le crawl.
  • Vous créez plus de contraintes en hyperlordose au niveau de votre colonne lombaire et, dans un certain sens, cervicale. Certaines personnes sensibles ou souffrant d’hyperlordose lombaires et/ou cervicales (lorsque le bas du dos et/ou la nuque sont “trop creusés”) peuvent ressentir des douleurs dans ces régions de la colonne vertébrale. Elles sont dues aux mouvements du tronc et de la tête qui se relève en extension pour pouvoir respirer alors que les jambes restent plus à l’horizontale, ce qui “accentue” ces courbures sagittales.

 

Finalement, on s’aperçoit qu’il y a autant de + que de – à nager la brasse! Alors même si cela est, en général, moins rapide et plus fatiguant, vous pourrez aisément terminer votre portion de natation dans les temps. Vous êtes donc en mesure de faire du triathlon! Et si un jour, le désir de progresser et d’améliorer vos chronos grandit, prenez des cours de technique en crawl et passez calmement à cette nouvelle nage.

Rappelez-vous enfin qu’en nageant la brasse, vous êtes tout autant un triathlète que les crawleurs! Car n’oublions pas que le principal est de franchir la ligne d’arrivée et de réussir ses propres challengesSourire! De plus, vous effectuez toujours un sport d’endurance, au bénéfice de votre santé! Une des principales raisons de faire du sport, qui plus est d’endurance, c’est surtout de garder la forme!

Alors plus d’excuses, si vous nagez uniquement la brasse, allez-y et…

Célébrons la magie du triathlonSourire,

Francois Kartheuser     François Kartheuser

Recherches utilisées pour trouver cet article :Triathlon brasse, nager le crawl ou la brasse

Nom de l auteur

Nom : Francois Kartheuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​4 plans S, M, half ou IRONMAN® gratuits et adaptables à ton agenda