Blog Le Triathlon

Comment débuter et progresser en triathlon

Home » Cross de Herve – Un plaisir de l’effort retrouvé

Cross de Herve – Un plaisir de l’effort retrouvé

Salut Les triathlètesSourire

Malgré le manque de forme et surtout le manque de séances “dures”, je me suis tout de même aligné sur le Cross de Herve ce dimanche. J’avais participé à 3 cross l’année dernière au début de l’hiver et je me souvenais que c’était vraiment dur! Mais je suis tombé sur quelques vidéos  de cyclocross les dernières semaines, et de voir ces supers champions s’affronter dans la boue avec des parcours et des efforts presque surhumains, ça m’a donné envie de retourner au charbonClignement d'œil Et je dois dire que c’était FUN!!!

Cross de Herve – Un plaisir de l’effort retrouvé

cross herve 7-1-18

 

L’envie de me faire du mal / du bien

Je suis parti tout seul à ce cross sans trop savoir quoi ni comment, si ce n’est l’heure du départ. Je ne m’en tracassais guère, j’avais juste envie de courir dehors avec une bonne intensité et être entouré d’autres personnes dans la même situationSourire

Sachant que j’avais les jambes un peu lourdes, 15’ de home trainer à la maison juste avant de partir m’ont fait du bien. Arrivé sur place, il fait gris, il y a du vent froid mais je me sens bien et j’ai hâte de prendre le départ. Je m’échauffe tranquillement en reconnaissant le parcours qui n’est pas très technique mais qui comporte quand même un certain dénivelé. 2-3 tours progressifs, des petits éducatifs et des accélérations sur 80m ou déboulés puis je suis prêt. J’enfile mes spikes de cross, je croise quelques têtes connues dont Joakim, triathlète aussi et très bon coureur souvent aux avant-postes des courses de la région.

Direction la ligne de départ, il fait froid mais je suis très content d’être làSourire Puis j’apprends qu’en fait, il y a 8,5km en 6 tours! Je pensais que les cross, c’était environ 6km et je n’avais pas fait attention aux distances sur la feuille d’inscription… Bon ben, je comptais partir calmement, ce sera d’autant plus le cas.

 

Départ prudent

Malgré le mélange des juniors, séniors et masters qui ne font pas les mêmes distances (un tour de plus pour nous les séniors), je me positionne derrière. Le coup de fusil retentit et c’est parti. Je suis à la corde du premier virage, ça se bouscule un peu mais j’arrive à me placer dans le milieu du gros groupe.

Ca part vite devant, comme souvent sur les cross, alors je laisse de suite filer car je ne suis pas du tout là pour ça et je n’ai pas le niveau.

Les 2 premiers tours sont donc plutôt lents et confortables pour moi aux alentours de 4’05/km. Avec le vent, je suis “protégé” dans le groupe et ça tourne un peu donc c’est sympa. Et avec les 2-3 premiers tours qui passent, mon groupe s’étire et je maintiens le bon rythme. L’effort est là mais je ne me fais pas malClignement d'œil

 

J’ai de bonnes sensations

L’allure n’est pas folle, sur le plan musculaire et cardiaque, s’en est presqu’agréable alors je décide de hausser un peu le tempo car après tout, je suis aussi là pour le goût de l’effortSourire

A mi-course, je quitte donc mon groupe et je remonte petit à petit sur ceux qui sont devant moi. Je reprends une petite dizaine de coureurs et ça fait plaisir de sentir que je peux accéléré. Car habituellement sur un cross c’est l’inverse… le départ est tellement rapide qu’après, j’étais à la rue pour maintenir le tempo et rallier l’arrivéeRire

J’apprécie donc mon dimanche après-midi!

 

Un finish intense sans m’exploser

A l’entame du dernier tour, je suis isolé et il y a un gars que je connais à environ 60m. Il devait bien avoir 100-120m d’avance 2-3 tours plus tôt donc je me dis qu’il est peut-être dans le dur et que si j’arrive encore à accélérer, je le rejoindrai. Mais sur environ 1300m, 60m c’est beaucoup. Quoi qu’il en soit, j’accélère encore et je reviens!

Je me mets dans le dur et je recolle à 20m environ 300m avant la ligne. Je ne veux pas m’exploser et mon mental de compétiteur n’est pas hyper acéré à cette période donc je décide d’en rester là sauf s’il craque vraimentClignement d'œil Il n’en sera rien puisqu’il arrivera à finir un peu plus fort sous les encouragements de son entraineur.

Peu importe, je suis content de ma fin de course et de ce petit duel à distanceSourire

 

Je termine 16ème sénior sur 28 en 33’21 à plus de 4’ du vainqueur. Résultat probablement en accord avec ma forme du moment et j’ai senti que grâce à ce départ prudent, plus ça devenait long, mieux j’étais. Je suis donc très satisfait même si je peux faire mieux!

 

J’en prévois d’autres cet hiver avant la fin de la tournée des cross donc j’ai hâte d’être au suivant!

 

Et vous, qu’est-ce que vous faites durant l’hiver comme type de compétitions? Ca m’intéresse!Sourire

Nom de l auteur

Nom : Francois Kartheuser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *