Blog Le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Comment gagner du temps sur les transitions en triathlon? (partie 1)

Comment gagner du temps sur les transitions en triathlon? (partie 1)

Lors d’un triathlon, le chronomètre est lancé au départ de la natation et arrêté à la fin de la course à pied. Le temps écoulé entre ces 2 moments précis inclus dès lors le temps passé à nager, à rouler, à courir mais également… le temps à se changer, se préparer et se déplacer entre les 3 disciplines! Cela s’appelle les transitions.

Souvent “méprisées” par les triathlètes, elles sont pourtant très importantes.

Car étant comptabilisées dans le temps total, des grosses différences peuvent apparaître entre les participants. Et plus les distances de la compétition sont courtes, plus le pourcentage de minutes passées sur les transitions est grand et donc décisif. Une place sur un podium peut, par exemple, se jouer uniquement sur les transitions…

C’est pourquoi, nous allons voir, de manière spécifique…

Comment gagner du temps sur les transitions en triathlon?

comment gagner du temps sur les transitions en triathlon

 

Pour commencer, nous distinguons 2 transitions :

– la première = transition 1 ou T1 qui correspond au passage de la natation au vélo

– la deuxième = transition 2 ou T2 qui correspond au passage du vélo à la course à pied

Et je rajouterai une “troisième” ou plutôt une “avant-première”, partie où nous installons nos affaires dans le parc et où nous nous préparons avant le départ. En effet, cette partie est primordiale afin d’assurer une T1 et T2 rapides.

Chacune a ses spécificités et, à fortiori, des éléments différents à prendre en compte pour une transition efficaceClignement d'œil.

Tous les éléments ci-dessous peuvent être mis en place… Par contre cela demande parfois de s’exercer à l’entraînement, d’être bien organisé et/ou d’avoir une bonne condition physique.

Voici déjà une liste d’astuces à utiliser pour la première partieSourire

 

Avant le départ :

– bien repérer sa place dans le parc à vélo (numéro)

– répéter le trajet le plus efficace à parcourir durant la T1 et la T2 en se fixant des points de repère (poteau électrique, piquet, arbre, barrière, rangée, numéro, etc.)

comment gagner du temps sur les transitions en triathlon partie 1

– installer son vélo dans le bon sens

– mettre sa chaîne sur un pignon (“une vitesse”) adapté à son besoin lorsqu’on montera sur le vélo

– fixer ses chaussures de vélo “bien ouvertes” sur les pédales (avec ou sans élastiques pour les maintenir droites ou non selon notre préférence)

comment gagner du temps sur les transitions en triathlon partie 1'

– coller ses barres et gels énergétiques pour le vélo sur le cadre

– préparer sa ceinture porte-dossard de manière à l’enfiler rapidement

– positionner judicieusement son casque, jugulaire ouverte pour accélérer la mise du casque

– disposer, sur le sol, un essuie (une serviette) de couleur “flash” afin de reconnaître son emplacement de loin + sécher ses pied si grains de sables ou petites crasses il y a

– déterminer la bonne place (de quel côté du vélo?) pour ses chaussures de course à pied munies de lacets spéciaux (ne nécessitant pas de faire ses lacets) et les positionner dans le bon sens (avec chaussettes gauche et droite déjà “ouvertes” et placées, si besoin d’en porter)

comment gagner du temps sur les transitions en triathlon partie 1''

– préparer sa casquette si besoin

– préparer un petit sachet contenant ses gels énergétiques pour la course à pied

– appliquer de la vaseline sur les extrémités de sa combinaison + pieds-chevilles et poignets afin de faciliter l’enlèvement de la combi qui “glissera” comme un bloc de savon entre les mains

– vérifier que rien d’inutile ne traîne et qui risquerait de nous perturber durant les transitions

 

Grâce à cette liste, on évite surtout de perdre du temps majoritairement lié à une mauvaise organisation ou optimisation de nos transitions

 

Dans la partie suivante disponible ici, nous verrons ce que nous pouvons faire en T1, passage de la natation au véloClignement d'œil.

 

En attendant, essayons déjà de nous familiariser avec tous ces points et de les mettre en pratique pour gagner du temps sur les transitions et…

Célébrons la magie du triathlonSourire,

Francois Kartheuser     François Kartheuser

Credit photo : Marc, Brianna Laugher, Kevin G Saunders

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment coller les gels énergétiques sur le velo

Name of author

Name: Francois Kartheuser

3 commentaires sur “Comment gagner du temps sur les transitions en triathlon? (partie 1)

  • Pingback: Résultats au triathlon Eupen

  • Avec l expérience on acquière ces réflexes merci du rappel
    Mon probleme est quand même la T1 par par manque d organisation mais plutôt le passé de la position allongée à debout commentée pour reprendre mes esprits retrouver mon équilibre et sur aller droit

    Merci Francois pour tes excellents articles

    Reply
    • Francois Kartheuser Post author

      C’est vrai que cela est perturbant! Une piste sera de faire un bilan de l’oreille interne et du système vestibulaire qui sont impliqués dans ce processus. Certains kiné utilisent la rééducation vestibulaire pour travailler sur les vertiges, les déséquilibres lors, par exemple, de changements de positions dans l’espace. A creuser…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *