Blog Le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Comment choisir sa combinaison de triathlon ?

Comment choisir sa combinaison de triathlon ?

Salut les triathlètes!

Vous vous apprêtez à faire votre premier triathlon et vous réalisez qu’il va vous falloir une combinaison néoprène pour nager en eau libre? Ou peut-être que vous avez fait votre premier triathlon sans combi mais que vous êtes sorti du lac complètement congelé?

Vous avez déjà une combinaison de triathlon mais vous ne vous sentez pas à l’aise de dedans? Nager avec votre combi vous fatigue plus qu’autre chose? Vous êtes trop compressé ou au contraire, vous nagez dans votre combinaison néoprène? Ou vous êtes tout simplement perdu face au choix du marché?

Peu importe, il vous faut une combi et vous vous demandez ce que vous allez acheter? Alors lisez attentivement…

Comment choisir sa combinaison de triathlon?

comment choisir sa combinaison de triathlon

Credit photo : Chris Hunkeler

 

1. Pourquoi acheter une combinaison néoprène de nage pour le triathlon ?

Cela vous permet tout d’abord de nager en eau libre en vous protégeant du froid. C’est le but premier de la combinaison de triathlon. Ensuite, elle vous apporte une certaine sécurité car, grâce au néoprène, vous augmentez votre flottabilité. Et enfin, elle améliore votre glisse car la couche externe des combinaisons de nage ont des caractéristiques qui diminuent les résistances face à l’eau.

Finalement, votre combi est un achat indispensable pour le triathlon car grâce à elle, vous vous protégez, vous dépensez moins d’énergie pour avancer et vous améliorez votre vitesse de nageClignement d'œil

 

Puis petit rappel du règlement sur le port de la combinaison en fonction de la température de l’eau :

– En-dessous de 13°C : annulation de la partie natation pour eau trop froide

– En-dessous de 17°C : combinaison obligatoire

– Au-dessus de 24°C : combinaison interdite

 

2. Déterminer la combinaison de nage pour le triathlon qui vous convient

L’épaisseur d’une combi néoprène de tri ne peut pas dépasser 5mm. Selon les modèles, l’épaisseur varie entre 2 et 5mm et peut aussi varier d’une zone à l’autre du corps. Exemple : 4mm aux jambes + torse et 3mm aux bras.

Comme évoqué plus haut, le néoprène aide à la flottaison donc si vous êtes débutant en triathlon mais surtout en natation, comme moi, prenez une combi avec 5mm de néoprène au niveau des jambes qui vous freinent énormément puisque souvent, elles coulent. Avec 5mm, elles remonteront bienClignement d'œil

Si par contre, vous êtes un excellent nageur avec une bonne position dans l’eau, favorisez plutôt la liberté de mouvement des épaules avec une combi de 2 à 3mm et, de plus, cela évitera que vos pied ne sortent trop de l’eau.

Enfin, si vous avez un niveau intermédiaire, vous pouvez partir sur une combinaison de 3 à 4mm pour un bon compromis entre flottabilité et liberté de mouvementSourire

Il va de soi que ces catégories sont là pour vous donner une idée mais comme chacun a une morphologie différente et un niveau différent, il faudra bien sûr en tenir compte et essayer la combinaison si c’est possible…

 

3. Quelle taille pour une combinaison de triathlon ?

Une combi à bonne taille doit être comme une seconde peau! Elle doit donc être collante en épousant bien les formes de votre corps. Cependant, il faut que vous gardiez une bonne aisance gestuelle et surtout une belle liberté de mouvement au niveau des bras. Chaque marque dispose normalement d’un guide des tailles afin d’aiguiller votre recherche…

Pour vérifier la taille, un premier test est de pouvoir s’accroupir ou lever les bras vers le ciel facilement. Par contre si vous voyez des plis une fois votre combinaison de triathlon enfilée, c’est qu’elle est probablement trop grande pour vous…

La taille s’avère primordiale car si votre combinaison est trop petite, vous serez gêné dans vos mouvements, vous sortirez de l’eau avec les épaules en compote car vous aurez forcé et votre chrono sera sûrement moins bon. A l’inverse, trop grande, l’eau s’infiltrera régulièrement dans votre combi, vous risquez d’avoir froid, vous serez freinés et vous serez également embêtés dans vos mouvements.

Le meilleur conseil reste donc de pouvoir essayer votre future combinaison et si possible dans l’eau. Certains magasins proposent ce service… Vous remarquez donc que le choix de la taille est un point très important et délicat donc prenez votre temps.

 

4. Le prix d’une combinaison néoprène de triathlon ?

Le panel est large entre 100 et 1000€ même si on peut dire que la plupart des combinaisons se situent entre 200 et 500€ neuves en fonction des marques et du type. Les meilleures façons de faire de bonnes affaires sont évidemment les combinaisons d’occasion rachetées à un ami ou sur internet. Comme pour toute occasion, vérifiez bien l’état de la combi et surtout la taille. Car la meilleure affaire peut s’avérer être en fait la pire affaire si ce n’est pas la bonne tailleRire

Sinon autre option, attendre la fin de la saison car les marques et les magasins liquident leur stock de l’année à des prix parfois complètement cassésClignement d'œil! Les stands des marques présents sur les triathlons, en fin de saison, sont idéals pour ça…

 

5. Les différentes marques de combinaison de triathlon ?

Voici quelques marques de combi bien connues et souvent appréciées par les triathlètes pour leur qualité, leur rapport qualité-prix et/ou leur design. Il s’agit d’une liste non-exhaustive et il n’y a là aucun placement de produit car je ne suis pas sponsorisé…

– HUUB

– Orca

– Nabaiji

– Roka

– Zoot

– Aquaman

– Sailfish

– Zone3

– 2XU

– TYR

 

Dites-moi dans les commentaires quelle est votre marque de combi et votre avisClignement d'œil Et sinon bon choix pour votre combinaison de triathlon!

 

On progresse ensemble et célébrons la magie du triathlonSourire

Recherches utilisées pour trouver cet article :anything, choisir une combinaison de triathlon

Name of author

Name: Francois Kartheuser

3 commentaires sur “Comment choisir sa combinaison de triathlon ?

  • Salut Francois,

    Merci pour ce récap’ très utile. Je te rejoins sur le fait d’essayer ABSOLUMENT une combinaison avant de l’acheter. Entre les grilles de taille propres à chaque marque, la qualité du néoprène, son épaisseur, l’état d’usure pour l’occasion, ça fait tellement de possibilités qu’il est malheureusement hyper compliqué de faire le bon choix sans essayer…

    Et pour les débutants, je ne trouve pas nécessaire d’investir excessivement dans une combi neuve top de gamme. Une combi d’occasion en très bon état de milieu de gamme devrait permettre de faire les premières compétitions/saisons !

    Sportivement, Charly

    Reply
    • Francois Kartheuser Post author

      Salut Charly,

      Tout à fait d’accord avec toi! J’ai moi-même commencé avec une vieille combi d’occasion pour ma première saison et je n’ai pas gagné 2′ le jour où j’ai changé donc il ne faut pas se braquer sur les neuves hautes gammes 😉

      A bientôt!

      Reply
  • Pingback: Résultats à l'ironman 70.3 Zell Am See - Kaprun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *