Blog le Triathlon

Comment débuter, progresser et performer en triathlon

Home » Allure Libre de Signeulx : une victoire ensoleillée!

Allure Libre de Signeulx : une victoire ensoleillée!

Je participais, dimanche, à ma 2ème course du Challenge des Allures Libres de Gaume, à Signeulx! Et c’est sous un grand soleil belge que j’ai pu signer…

Une victoire ensoleillée!

Allure Libre de Signeulx - une victoire ensoleillée

 

Lors de ma première course du Challenge, j’avais couru sur la distance courte, soit 5km, car je reprenais ma saison et j’avais fait un bon entraînement vélo le matin de la course.

Mais cette fois, c’était la distance longue d’un peu plus de 10km qui m’attendaitClignement d'œil

 

Un départ en côte :

Après 200m de course, nous étions partis pour une longue côte de 4km!

Grâce à un bon échauffement, le cardio était prêt… et cela me permet de répondre directement présent en me postant derrière les premiers. Un coureur attaque d’ailleurs relativement tôt et je décide d’emboîter sa foulée pour ne pas laisser la tête de course filer si vite. Quitte à être dans le dur plus tard, je veux tenter ma chance et ne rien lâcher!

Arrivés en haut, nous ne sommes plus que 2 et les autres sont déjà loin derrière. Alors à moins d’une grosse défaillance, la victoire se jouera entre nous! Déjà une bonne nouvelleSourire

 

Un passage où il faut s’accrocher :

Dans la descente, je gère sans problème et je suis le rythme imposé. Mon but : tenir pour accélérer sur les derniers kilomètres! A l’inverse, mon adversaire est plus âgé, il ne veut donc pas une arrivée « au sprint » qui serait à mon avantage. De plus, il sait que je suis un triathlète (endurant) et que la seule façon de me déstabiliser est alors de hausser l’allure!

Bonne stratégie de sa part, car j’aime gérer mon effort sur triathlon et connais la limite que je ne peux pas franchir. Or là, rien à faire, ça va vite! 3’30 – 3’40 au km, ça me met dans le rouge… Et au 6ème km vient la 2ème côte du parcours! Plus courte mais plus pentue que la 1ère alors je serre les dents…

Ne faisant jamais de côte à l’entraînement et lui étant habitué aux trails, cette portion est à son avantage. Je m’accroche donc comme je peux mais perds néanmoins quelques mètres.

 

Une accélération sur le final :

Heureusement pour moi la fin est en descente puis sur plat. Je bouche donc le trou au mental et grâce à une bonne descenteClignement d'œil Vient alors le final où j’accélère pour devancer mon adversaire et creuser un petit écart avant de franchir, seul en tête, la ligne d’arrivée derrière le VTT qui ouvrait le parcours!

 

Un bon résultat :

1er/245 en 36’55 pour 10,13km (3’38/km)

Une course difficile mais qui fait du bien pour la confiance et qui vient confirmer ma bonne forme en course à pied!

Egalement un petit record à la clé avec un 10km en environ 36’35, superSourire

 

Ce que j’ai appris grâce à cette course :

1. Connaître les forces et faiblesses de ses adversaires pour affiner sa stratégie de course et attaquer au moment opportun.

2. S’accrocher même lorsqu’on pense que l’adversaire a pris le dessus car on peut toujours revenir ou celui-ci peut à tout moment être victime d’une défaillance.

3. Faire des côtes à l’entraînement pour travailler la résistanceRire

 

Un petit mot sur les Allures Libres de Gaume :

Il s’agit d’un Challenge organisant des dizaines de courses dans la région du sud de la Belgique. Pratiquement chaque dimanche de l’année (petite trêve en novembre-décembre), ce sont donc des centaines de coureurs qui se donnent rdv pour faire du sport!

L’organisation y est simple, le prix est raisonnable (3,5€ par course avec 1 boisson) et l’ambiance y est très agréable, très familialeSourire.

Chaque semaine, la ville ou plutôt le village qui accueille propose 1 parcours court (environ 5-6 km) et 1 parcours long (environ 10-12 km) + une petite course pour les enfants. Le type de terrain et le dénivelé varient en fonction du lieu… De quoi ravir tout le monde sur la saisonClignement d'œil.

Il y a en plus très régulièrement une course “hors challenge” organisée le vendredi soir pour ceux qui en veulent davantage!

 

N’hésitez donc pas à participer de temps en temps à un jogging! Ca varie un peu des triathlons, il y a souvent une bonne ambiance et ça améliore votre résistanceClignement d'œil

Alors dites-moi si, vous aussi, vous le faites et ce que cela vous apporte…

A bientôt et célébrons la magie du triathlonSourire,

Francois Kartheuser     François Kartheuser

 

Credit photo : Marcel Leblicq

Name of author

Name: Francois Kartheuser

Un commentaire sur “Allure Libre de Signeulx : une victoire ensoleillée!

  • DENIS Jean-Claude

    Je n’étais pas au courant de ta course ! Bravo à toi avec un peu de retard !
    De mon côté j’avais mis un post hier concernant mon LD de EUPEN de dimanche dernier et il n’est pas passé ! Donc je recommence ;
    Belle journée ensoleillée pour ce tria de grande qualité ( organisation à la hauteur, des triathlètes de très bons niveau, dureté de l’épreuve etc ) …
    Je ne cache pas que j’avais l’ambition de faire un podium dans ma caté plus de 60 mais je savais que ce serait compliqué et … ce le fût !
    Déjà la natation ( j’avais pourtant des sensations correctes ) je suis sorti en 47 ‘ mais j’ai l’impression d’avoir beaucoup  » louvoyé  » …
    La T1 a été très lente ( toujours ce problème avec la combi ) et il m’a semblé que je manquais de jus et suis monté sur le vélo à 51 ‘ pffff c’est trop long
    Parlons du vélo que j’ai géré sans plus, mes jambes n’étaient pas top et le parcours ( 4 boucles ) était costaud sur cette petite route du lac
    J’ai eu du mal dans le dernier tour et au final 2h55
    T2 relativement rapide puis j’ai chipoté longtemps pour mettre du ravito dans la poche tri ( mal foutue ) et avec l’aide ( chhhhttt ) de copains supporters
    Ai entamé mon premier tour avec sensation de lassitude et à la fin ( remontée parking ) première crampe à l’intérieur de la cuisse droite ! Arrêt obligé, hésitations puis je décide de repartir, la vieille machine se remet en route mais une fois de plus la crampe revient au même endroit et là, n’ayant plus aucune chance de podium et pour éviter de me blesser, je décide d’arrêter !!! GERARDMER se profile et je veux y réussir ma course !
    Quelques indices et réflexions ;
    Mon périple THEUX – TERRASSON trois semaines avant ( 1000 bornes) et les  » guindailles  » après les étapes …
    La veille de EUPEN grosse fête de famille annuelle ( j’ai bien géré ) mais je pense avoir avalé un aliment qui allait laisser des traces avant le départ course : alors que je m’échauffais dans le coin, j’ai du me réfugier rapidus dans un bosquet ( s/com ) hé hé …
    Pendant le parcours vélo, aucune envie d’avaler quoi que ce soit ( deux bouts de bananes au ravito et une petite barre de pâte de fruits )! J’avais emporté un petit sandwich et impossible de le manger, aucun appétit ! Par contre, j’ai bu assez normalement …
    C’est curieux parce que le soir après la course je suis allé à un anniversaire ( pas d’alcool ) et j’avais déjà bien récupéré !
    Lundi matin pas un signe de crampe je n’y comprends rien et d’ailleurs j’ai nagé 40 ‘ tous les jours ( bassin ex THEUX ) et hier soir 2500 ( avec le club )
    Aussi j’ai recouru 10 kms mercredi avec le club sans problème
    Voilou mon expérience partagée …
    N’hésitez pas à donner vos avis – Amitiés les amis

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *